www.phenobarbidoll.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2013 sept. 12

Agenda

Voici la liste des mes activités prochaines, ce qui explique mes indisponibilités prochaines :

- 13.09 : Playnight

- 14.09 : Soirée Woodstock (private)

- 18.09 : Munch

- 20.09 : Jerk off Festival

- 28.09 : Totem à Nancy

- 10.10 : Rock'n'FangTasm

- 17.10 : Rock'n'FangTasm

- 26.10 : Rock'n'FangTasm

2011 avr. 18

#Report "Mutantes" de Virginie Despentes.

[Sur Ladies-Room]

Hier, avait lieu une soirée exceptionnelle au Festival de Films de Femmes à la Maison des Arts de Créteil : La performance “Scum” de Catherine Corringer et la projection de “Mutantes” Film documentaire réalisé par Virginie Despentes.

20h30, commence, dans une salle dont le nombre de spectateurs est restreint (70 personnes) créant ainsi une certaine intimité, “Scum”. Cette performance trouve son origine dans “Scum Manifesto“, célèbre pamphlet écrit par Valérie Solanas, féministe américaine.Vous avez d’ailleurs pu lire sur un petit écriteau (pour celles qui ont été à l’exposition “elles@pompidou” du Centre éponyme) un extrait de ce texte : “Le mâle est un accident biologique ; le gène Y (mâle) n’est qu’un gène X (femelle) incomplet, une série incomplète de chromosomes. En d’autres termes, l’homme est une femme manquée, une fausse couche ambulante, un avorton congénital. Être homme c’est avoir quelque chose en moins, c’est avoir une sensibilité limitée. La virilité est une déficience organique, et les hommes sont des êtres affectivement infirmes…“.

Le texte est récité sur une bande audio dont la voix a subi des déformations, ponctuée d’éclats de rires ou de slogans scandés. En parallèle, Catherine Corringer utilise son corps accessoirisé, mettant en scène des jouets (une poupée Barbie, une autre poupée mâle, un char militaire, tous customisés) faisant office de métaphore.

Une performance qui peut être mal interprétée.  En effet, il est, à mon avis, obligatoire de connaître le phénomène Solanas avant de pouvoir émettre un avis objectif. Son écrit est un pamphlet qui met à mal les mécanismes des rapports hommes/femmes dans la société, surtout en ce qui concerne la domination masculine. Bien qu’écrit en 1968, il est toujours d’actualité. Excessif, il s’agit là de décrypter le message et non de s’emporter contre la violence des propos débités.

22h30, c’est au tour de “Mutantes” de Virginie Despentes de jouer les vedettes. Ce film documentaire est une cartographie du féminisme porno punk de la fin des années 70 à aujourd’hui. Riche en références : livres, films, auteures, performances, activistes prosexe, réalisatrices… français, espagnols, américains… “Mutantes” a provoqué dans le public (majoritairement féminin) des applaudissements et éclats de rires tout au long de sa projection.

La projection finie s’ensuivait un débat, que je n’ai pas suivi, avec Virginie Despentes et  Catherine Corringer. Le débat, je l’ai eu avec ma moitié. Son avis donné, j’étais amenée aux réflexions suivantes.

Le fossé se creuse entre les féministes prosexe et les féministes abolitionnistes. J’ai l’impression que deux camps se sont formés : d’un côté les lesbiennes, trans, gouines, queers, pansexuelles qui se retrouvent dans le discours féministe prosexe et de l’autre les hétérosexuelles dans le camp des féministes abolitionnistes. Le problème ? C’est qu’en tant que féministe prosexe majoritairement hétérosexuelle, on ne se retrouve ni dans l’un ou l’autre camp.

Je déplore de constater dans “Mutantes” que peu de féministes prosexe hétérosexuelles témoignent. Pourquoi ? Parce qu’il y en a peu, surtout en France. Aujourd’hui, beaucoup de femmes  féministes, prosexe et hétérosexuelles ne trouvent pas de modèle ou d’inspiration en quelques icône représentatives de leurs attentes et leur courant de pensées. Certes, on s’y retrouve plus dans “Mutantes” que dans l’association “Ni putes, ni soumises“.

Il ne me semble pas incompatible d’être hétérosexuelle et prosexe. Cependant, plus que la communauté Lesbiennes & Trans, les hétéros doivent faire face directement aux critiques des hommes et se battre de front contre le schéma traditionnel du couple et tout ce qu’il implique implicitement. Quand celles-ci seront plus visibles et se manifesteront, elles donneront un sacré coup de pouce au travail déjà réalisé par la communauté Lesbiennes & Trans.

Le tapis rouge nous est déjà déroulé, il ne reste plus qu’à marcher dans les traces de nos aînées et de nos amiEs. Qu’attendons-nous ?

2011 mar. 3

aeden.art

2010 déc. 3

Histoire de corsets.

Bien qu'étant très heureuse de ma dernière acquisition chez Demonia...

... J'ai toujours autant les yeux qui saignent devant celui que porte Audiax dans son Strange Cabaret. Ce qui me fait penser que je regrette que la demoiselle ne soit pas en région parisienne, je lui aurais bien proposé de participer à un projet photos que j'ai depuis des mois et que je n'ai toujours pas commencé. N'ayez crainte, je ne tiendrais aucun appareil en main, ma participation est devant l'objectif avec ma moitié. Inspirée à la base par une photo d'Helmut Newton, j'ai un peu dans l'idée de dénaturer la pose de la photo originale, mais l'esprit reste le même. J'ai déjà demandé la participation de plusieurs photographes qui ont répondu positivement (James, Bérénice V, F. Fontenoy, Soizic Hess...). Il y a encore du boulot, beaucoup, beaucoup, et je dirais même qu'il y a encore tout à faire...

2010 juil. 26

Révélations.


Antony and the Johnsons - Hope there's someone, live
envoyé par Lady_d_Arbanville. - Clip, interview et concert.

2010 mai 19

Abnormals.

2010 mai 17

Finalement...

... le week-end à Lyon a été reporté.

Ce qui m'a laissé le temps de rédiger à peu près correctement deux articles pour Ladies-Room.

2010 mai 9

Dans quelques jours...

Je serai là-bas....

N.B. qui n'a rien à voir avec ça : Le sexisme me saoule toujours autant surtout dissimulé sous un humour pourri.

2010 avr. 21

Chez les photographes...

Chez Frédéric Fontenoy, se cache Nawashi Murakawa :

Chez Serge Ricco, se cachent des amies :

2010 mar. 24

Bouge à Bourges baby !

Non, tout ne se passe pas à Paris ! En avril, tout se passe à Bourges !



2010 mar. 17

La Lesbienne Invisible

ndlr : Pheno signe un article sur le spectacle de la pétillante RoseMarie auquel Ladies Room l’a invitée.

Habituée à voir Oshen, guitare en mains, chantant des vers acidulés sur les Marseillais et les Parisiens("Les Marseillais se la jouent graaaaveee, mais ils ont au moins l'avantaaaageeee de ne pas être... des Parisiens !", j’ai eu la chance hier soir de la découvrir en OcéaneRoseMarie, comédienne, dans La Lesbienne Invisible aux Feux de la Rampe.

lesbiennes.jpgBien accompagnée, après la pièce, je suis restée silencieuse au Folie’s Café pour écouter les commentaires de mes complices :
« - Non mais elle n’est pas lesbienne. (homme N°1)
- Oui c’est clair. Elle est hétérosexuelle. (homme N°2)
- Elle doit au moins être bisexuelle ! (femme N°1)
- T’as peut-être raison, mais bon elle dit quand même qu’elle a couché avec un homme ! (homme N°1)
- Mais non je pense qu’elle est hétérosexuelle (homme N°3).
- Moi, j’sais pas ! Et puis je m’en fous… bisexuelle je pense… (femme N°2)
-…. »

J’ai rien dit, pensant dans mon for intérieur OcéaneRoseMarie est totalement lesbienne – lipstick -, c’est juste qu’elle met du rouge à lèvre et qu’elle porte des robes – courtes en plus ! Mais je ne voulais pas rentrer dans le débat.

OcéaneRoseMarie passe tout son entourage à la loupe avec humour et le peps que je lui connaissais déjà sur scène :

1. Sa meilleure amie vexée par son potentiel séducteur lesbien ramené à zéro par Océane,
2. Sa mère blessée par le fait que sa fille couche avec des filles, donc aucun homme ne veut de son enfant ?
3. Les autres lesbiennes qui la rejettent parce qu’elle n’a rien d’une dyke ou d’une butch (femme à l’allure plutôt masculine pour ceux qui ne suivent pas). « Non, t’en es pas ! ».
4. A croire qu’il n’y a que les hétérosexuelles ou les bisexuelles qui sont convaincues par son homosexualité. Aaah les hétérosexuelles ! Sachez Mesdemoiselles que vous (nous à moitié) en prenez plein la figure : la lesbienne refoulée, l’hétérosexuelle méchante, l’hétérosexuelle sexuellement agressive, les copines hétérosexuelles, la bisexuelle compliquée (touchée/coulée)… Tous les profils sont disséqués au scalpel avec un humour grinçant qui tape là où ça fait mal, parce qu’on s’y reconnaît.

Les préjugés hétéros sont évoqués,
mais sans oublier les clichés lesbiens. Océane évoque le Pulp (célèbre boite de nuit lesbienne – fermée aujourd’hui), Lword (la fameuse série américaine sur les lesbiennes), les comportements typiquement lesbiens (« Quand on est lesbienne on est toujours Foooooooooolle amoureuse » et pas amoureuse tout court), les deux fameux doigts…

Les évènements les plus simples sont tournés en dérision et chacun y trouve son compte, c’est un florilège de situations quotidiennes qui sentent le vécu.

OceaneRoseMarie sur scène c’est une énergie décoiffante et un décapant pour les préjugés, le tout arrosé de beaucoup d’humour !

A voir Absolument :

La Lesbienne Invisible
Aux Feux de la Rampe
Tel : +33 (0)1 42 46 26 19
Adresse : 2, rue Saulnier // 75009 // Paris
Jusqu’au 3 avril 2010 (Dépêchez vous ! La salle était comble…)

Mail
Site
Myspace

Retrouvez cet article sur LADIES-ROOM !

2010 mar. 15

Mes sorties pas catholiques du mois pour Ladies-Room !

Avouons-le, avec ce froid, on n’a aucune envie de montrer ses fesses au soleil. Pourtant, dans certains coins et recoins de Paris, semble se profiler une partie du réchauffement climatique. Arrêtons d’hiberner et de cocooner. Dehors ! Allons toutes à confesse !

A ne pas louper ce mois-ci :

1. L’exposition “-PHANTASMS-” présenté par l’artiste B.

Du 18 mars au 30 avril 2010.
Vernissage le 18 mars de 19h30 à 22h30.

Après l’exposition Vénus Robotica, Thierry RUBY (Cabinet Curieux) réunit à nouveau une équipe d’artistes internationaux, sous la direction artistique de Monsieur B. pour -PHANTASMS-. Une exposition tournée vers une interprétation intellectualisée et exigeante de nos désirs. Une interrogation de nos pulsions refoulées les plus secrètes. Une exposition révélant ce qui est enfoui. Les artistes de -PHANTASMS- lèvent le voile sur la zone érotisée de leur imagination.

Artistes présentés :
Akihito ikeda
Akiza
B.
Bérénice
Elodie Besse
Delphyne V
Julia Dasic
Andy Julia
Aaron Hawks
Patrice Hubert
Koneko
Eric Keller
Luh
Malgorzata Maj
J.S. Rossbach
John Santerineross
Nathalie Shau
Paul Toupet
Coppelia Pique
Lolita Pompadour

http://www.cabinetcurieux.com
Cabinet Curieux
12 Passage Verdeau
75009 PARIS Cédex
01.44.83.09.57
Plan
M° Le Peletier - Grands Boulevards - Richelieu Drouot

2. Le salon de l’érotisme dit Eropolis

Du 12 au 14 mars 2010 : Salon de l’érotisme, du charme et du bien-être
Le salon de l’Erotisme s’ouvrira demain à un public averti (plus de 16 ans et pour certaines parties plus de 18 ans). Seront présentés toute une série d’animations et stands : Shows, stripteases, lingerie sexy, sextoys, tournage de films porno en direct, etc.
Pris entrée : pass pour deux jours : 15 euros. Vous pouvez télécharger sur le site Eropolis, un coupon de réduction de 5 euros ! A vos STRINGS !

PARIS LE BOURGET
Parc des Expositions, Paris le Bourget
93350 LE BOURGET FRANCE

RER :  ligne b “Robinson/Saint Rémy Lès Cheuvreuse à Roissy Aéroport Charles de Gaulle/Mitry Claye (station le Bourget)” puis autobus n° 152 (station Michelet/Parc d’expositions)
M° : ligne 7 La Courneuve 8 mai 1945/Mairie d’Ivry/Villejuif Louis Aragon (station La Courneuve) puis autobus n° 152 (station Michelet/Parc d’Expositions)
Bus :  (station Michelet/Parc d’Expositions) n° 152 “Porte de la Villette ou Fort d’Aubervilliers/Le Blanc Mesnil” - n° 350 “Gare de l’Est/Gare du Nord/Porte de la Chapelle à Roissy Aéroport Charles de Gaulle”

Tél. : +33 4 94 87 26 78
Fax. : +33 4 42 34 60 44
Email : erickaixenprovence@hotmail.fr
Web : www.eropolis.fr

Mais ce mois-ci, vous pourrez vous confesser aussi ici et là :
- Du 2 mars au 26 mai 2010 : Maelström excrémentiel aux Déchargeurs
- Le 13 mars 2010 à partir de 22h30 : Nuit Elastique
- Et puis n’oubliez pas de participer à l’opération STRING Gratuit de la boutique Demonia !
- Le 13 mars 2010 à partir de 16h00 : l’Election de Mister Rubber
- En fin de mois à partir de 22h30 : La Fetish In Paris
- Le 26 mars 2010 à partir de 22h00 : La Zinella

Et comme je suis une garce, je vous dirais que vous avez loupé l’exposition d’inédits de Pierre Molinier à la Galerie Kamel Mennour qui se terminait début mars. Fan invétérée du grand Monsieur, j’ai pu y admirer des pièces uniques que je vous souhaite de pouvoir contempler un jour.

 

Sur ce, gare à vos fesses, elles ne chauffent pas toujours de la façon que l’on croit !

Retrouvez cet article sur LADIES-ROOM !

2010 mar. 8

-PHANTASMS-

2010 fév. 9

Hier c'était shoot photos n'importe quoi.

Le making-off peut être un jour.
Quelques photos sûrement bientôt.

2009 nov. 22

Genki-Genki ou l'art du mauvais goût ?

Il y a quelques temps, je vous parlais du Pinku Eiga, art cinématographique et pornographique japonais. Quand on pense « Japon », en tant qu’occidentaux, selon les cas, on a souvent cette idée de raffinement japonais par la finesse des estampes, la beauté des kimonos traditionnels en étoffes colorées et satinées, le rituel du thé, les belles geishas, les sushis qui ont l’air toujours parfait… On pense aussi aux grandes métropoles survoltées et toujours en activité avec mille lumières, une vraie fourmilière, les jeunes japonais aux looks ahurissants…



Et bien, de mon côté, cette image occidentale du Japon a été quelque peu altérée du fait de mes pratiques BDSM. Je sais que pour certains cette pratique n’a qu’une seule et unique image « frapper quelqu’un qui aime ça de surcroît ». Il n’en est rien, mais ce n’est pas sujet. Lorsqu’on aborde les pratiques BDSM, nous sommes amenés à  nous intéresser à ce qu’il se fait au Japon, ne serait-ce qu’en matière de bondage (dit Kinbaku ou Shibari) qui est l’art d’attacher quelqu’un avec des cordes. Personnellement, je suis allée un peu plus loin et multiples discussions avec des initiés m’ont permis de découvrir différents aspects beaucoup moins affriolants de la culture japonaise.



Je savais les Japonais extrêmes en matière de SM,j’avais vu quelques vidéos et films qui m’avaient permis de me faire une première idée de la façon dont ils abordaient le sujet au Pays du Soleil Levant. Mais c’était sans compter le Genki-genki ! Je l’ai découvert il y a peu suite à la Torture Garden de Nancy. Nous avions discuté avec un ami sur les pratiques bizarres qui pouvaient se faire en matière sexuelle.



Le Genki-genki est à la base le nom d’une société de production de films pornographiques extrêmes japonais qui se manifestent principalement par des pratiques que l’on qualifierait en France de zoophiles.



Cependant, un photographe a réussi à se démarquer dans ce domaine par la qualité de ses photos. Il s’agit de Daikichi Amano.





Malgré le peu d’intérêt que je porte au Genki-genki, j’avoue avoir adoré ses photographies. Bien entendu, c’est de l’art trash, dérangeant et choquant. L’esthétique qui s’en dégage en contradiction avec la scène de type genki est totalement paradoxale. Cherche-t-il à rendre acceptable une pratique qui ne l’est pas ? Son portfolio m’amène à beaucoup de questions. Comment peut-on trouver esthétique quelque chose qui nous répugne au premier abord et comment l’accepter en tant que tel ? Jusqu’où le travail de l’image peut-il nous tromper ?



Par ailleurs, j'estime que ses modèles humains sont de véritables performeurs. Je vous laisse admirer le travail de Daikichi Amano, même si je sais, d'ores et déjà que beaucoup d'entre vous ne l'apprécieront pas.


Tout ce que je sais, c’est que je ne regarderai plus un poulpe du même œil.















La photo ci-contre me rappelle une photo d'Aaron Hawks.

(c) photos Daikichi Amano

Vous pouvez retrouver cet article sur Ladies-Room.

2009 août 28

Biennale de la Demeure du Chaos.


essage de dernière minute reçu par mail :

Ce grand silence du mois d'Août nous a permis d'oeuvrer de manière subversive à la préparation de la Borderline Biennial (BLB). Pour les vacanciers qui auraient loupé le postulat, petite piqûre de rappel :

Nø program, Nø press, Nø money

La Borderline Biennial 2009 se refuse à un programme, les seuls mots seraient : Apparition, Art Royal, Annonciation, avènement, commencement, création, éclosion, émergence, épiphanie, éruption, esprit, évocation, explosion, fantôme, forme, hallucination, irruption, magie, manifestation, psychose maniaco-dépressive , spectre, théophanie, venue, vision…

L’entrée est libre et gratuite mais réservée à un public adulte et averti. (Pour chaque performance, nous sommes limités à un nombre restreint de participants). L’absorption de la pilule DDC ainsi que son échographie et un test ADN constituent votre laissez passer obligatoire pour disparaître dans le monde de la Borderline Biennial. Compte-tenu que l’on tourne en live, l’abandon du droit à l’image et à son âme est obligatoire.

Lors de la pandémie de la grippe A(H1N1) et passage par le gouvernement du niveau d’alerte en 5b ou 6 (obligation de fermeture par la préfecture des ERP espaces culturels) la Borderline sera en live sur Internet avec login et mot de passe pour adultes avertis et consentants.

Plongée dans les eaux profondes, la Borderline Biennial va au-delà des contre-cultures, elle possède cet aspect festif de l’instant non-contrôlé qui adhère en auto-organisation spontanée. C’est une épiphanie, une expérience démesurée aussi bien au niveau social qu’individuel. Notre TAZ de 40 jours et 40 nuits implique une certaine sauvagerie, une évolution du domestique au sauvage, un retour qui est un grand pas en avant. elle implique également une danse du chaos face à l’appareil de contrôle : l’Etat qui continue à se déliter et se pétrifier devant l’insurrection qui vient.

A mesure que le pouvoir disparaît, notre volonté de pouvoir doit être la disparition. Nous devenons, dans l’Internet profond, la Babylone de l’information. Entre le Tigre et l’Euphrate, nous jonglons à travers nos labyrinthes analogiques et tunnels numériques. Enfin, nous avons reçu nos implants, ils sont indispensables pour certaines expériences Borderline. Nous devons revivre le Matin des magiciens à travers la Materia Prima.

Je sens de bonnes vibrations alchimistes mes petits loups, il faut parfois regarder derrière l’apparat et les rites et comprendre l’humanisme fraternelle de l’univers CyberPunk. C’est mon monde, c’est notre monde, c’est votre monde. C’est le lieu où l’histoire se déroule, d’un futur déjà passé. On est tous dans une zone d’incertitude, post-nuke entre le réel et le virtuel à subir les déviances du capitalisme dans ce putain d’univers et la narration pathétique d’un occident qui se consume dans les ruines du 9/11 .

C’est pourquoi la Demeure du Chaos/Abode of Chaos est un univers cyber-punk comme une dystopie. L’incarnat pourpre de la Cité Interdite et de ses règles, je reviendrai dessus prochainement…


A ce titre, nous avons décidé de reprendre en "Live", les évènements du monde -au moins mon vieux maître Baudrillard dans "l'esprit du terrorisme" avait vu juste juste quand il décrivait la grève des évènements, selon les mots de l'écrivain argentin Macedonio Fernandez- eh bien la grève est terminée ! Les évènements reviennent, plus trash et plus déjantés que jamais. Fukuyama peut aller se rhabiller, l'histoire revient en dégondant la porte du Monde.

Donc la BLB et ses 40 jours et 40 nuits seront le temps de l'épiphanie, de l'apparition, de la théophanie. J'emprunte ces quelques mots à un mec qui me fait kiffer grav', Sébastien Raizer, éditeur de la collection Camion Noir, dans Apocalypse Culture résume bien le thème de la BLB : " La paix se trouve au coeur des ténèbres, bienvenue dans la visite précise et fouillée de toutes les chambres obscures de chacun des étages de l'HP [Hôpital Psychiatrique] niché au sein de la Demeure du Chaos. This is the way, step inside... " Précisons de suite le mot Apocalypse que la BLB va questionner de mille manières ; étymologiquement, Apocalypse est la transcription d’un terme grec (apokalupsis) qui lui-même traduit l’hébreu nigla, lequel signifie mise à nu, enlèvement du voile ou révélation.

L'Apocalypse désigne la civilisation mondiale ayant enfin atteint un état de conscience propice au retour du divin. C'est aussi celui du salut final. La Borderline est plus qu'une épiphanie ; l'Apocalypse dont nous allons traiter ici est une épiphanie. Mais comme le présageait Philip K. Dick, le dieu qui s'y dévoile est un bien étrange créateur emporté dans les délires les plus fous de sa propre intelligence. Nous obéirons à l'injonction contenue dans l'Apocalypse, Chapitre 1 verset 19, lequel ordonne à notre conscience de se placer hors du temps, de l'espace et de l'histoire et d'embrasser synthétiquement l'histoire de l'humanité. Et c'est le cas précis de la BLB, toutes brides morales et esthétiques lâchées : "écris donc ce que tu as vu : le présent et ce qui doit arriver plus tard".

Donc la Borderline Biennial voit naître en ligne l'agence de presse des Derniers Temps : Art Press Agency dont la gonzo-narration en live de la BLB sera assurée principalement par mon vieux complice Laurent Courau himself, fondateur de LaSpirale.org.


Heure par heure, nous vous communiquerons un autre regard du monde, entre les lignes obscures de nos performances expérimentales.

Vu nos rapports exécrables avec la Mairie et certaines personnes et organismes bien-pensants, les perfs, happenings, danse astrale, théâtre physique, projections et autres démences seront annoncés en dernière minute.

Il y aura du lourd, du XXL, du porn, de l'amour, de la décadence, de la beauté, de la grâce, de la béatitude pour atteindre la Rédemption au terme de ces 40 jours d'exil.

Good News, l'Opus IV de la Demeure du Chaos bilingue, "La Cité Interdite" de 120 pages co-édité avec Lyon Poche et mon fidèle complice Patrick Deschamps sort dès ce lundi 31 août en soirée en exclusivité à la DDC, et dans toutes les maisons de presse le 9 septembre 2009 (09/09/09) à 1 euro, avec l'Opus IV Collector, l'agenda Culturel de l'année et le Spécial Lyon.


Ne jamais oublier que l'absence de contrainte qui naît du postulat :
NØ Program NØ Press NØ Money

nous conduit à être très réactif à toute forme d'actualité, d'évènement imprévisible, d'attaque du syndicat des enculés, et de répondre à nos pulsions maniaco-dépressives qui nous amèneront à produire des oeuvres et des perfs hors-normes.

Au terme de ces 40 jours et nuits, le crâne de Marc Del Piano sera consumé dans l'abandon de l'âme et de la chair.


Pour suivre les évènements en live :
http://artpressagency.wordpress.com

thierry

PS : les dates de la Borderline Bienniale seront vraisemblablement entre le 9 septembre et le 20 octobre, à confirmer selon notre observation entre la pleine Lune et le dernier quartier en live sur Internet sur l'ensemble de nos sites habituels. Durant la pandémie Stade 6, la BLB est en ligne sur Internet avec password pour adultes avertis et consentants. A très bientôt les p'tits loups et louves !

Retrouvez toutes les oeuvres et performances de la Demeure du Chaos sur Flickr >>> http://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/sets/


Pour les absents de la Borderline Biennial 2007 : le court metrage d’Etienne Perrone selon un scénario original de thierry ehrmann ( vidéo réservée aux adultes avertis)

Adults only / Attention ce nouveau film est strictement réservé à un public adulte averti


Le film III “Borderline Biennial/ La Demeure du Chaos” est fait pour être téléchargé, streamé, copié, diffusé sans limites, posé en peer to peer. Un film d’Emmanuel Joly et l’équipe de Hors Série films d’après un scénario original de la Borderline Biennal. La Demeure du Chaos est un révélateur, chaque regard ou troisième oeil produit un nouveau sens. Le film d’Emmanuel Joly témoigne du téléscopage de personnalités cyberpunks…

Long métrage d’Alexandre Cardinali sur un scenario de thierry ehrmann (72 minutes)



---------------------------------------
LA SPIRALE
---------------------------------------

Bangla Bai, le 18 août 2009.

Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés, grippe mexicaine et reprise économique à la sauce Emile Coué. Courrier électronique et téléphone, les correspondants sont absents. L'été en pente douce, faire l'autruche sous le sable blanc. Au large, le voilier d'un millionnaire suisse romand d'origine lyonnaise s'effondre, torpillé par des pirates malais. De jeunes prostituées indigènes traversent la baie en se déhanchant. Je mâchonne la paille de mon cocktail, en laissant mon esprit vagabonder...

D'après State Of The Future, rapport annuel du Millenium Project des Nations Unies, la moitié de la planète devrait prochainement faire face à des violences urbaines et une agitation sociale, conséquences de l'aggravation du chômage à l'échelle mondiale et de difficultés d'approvisionnement croissantes dans les domaines de l'eau, de la nourriture et de l'énergie. Près de 40 nouvelles maladies sont apparues en l'espace d'une génération, accompagnées de la résurgence du choléra et de la fièvre jaune.

Il serait aujourd'hui scientifiquement possible de faire pousser de la viande, au même titre que des végétaux. Un groupe de défense des animaux offre 1 million de dollars au premier agriculteur qui sera capable de produire une viande de laboratoire commercialement viable. La population mondiale, qui compte actuellement 6.7 milliard d'individus, devrait plafonner à 9.2 milliards en 2050, avant de retomber à 5.5 milliards en 2100. Les observateurs notent un déclin de la démocratie et des libertés individuelles sur 1/5e de la planète, une tendance corroborée par la mainmise exponentielle des pouvoirs en place sur la presse et les médias.

Les Japonais investissent déjà massivement dans la robotique pour pallier à la raréfaction de la main d'oeuvre dans une société vieillissante. Et IBM d'annoncer pour 2011 la mise en service d'un supra-calculateur capable de 20 000 trillions d'opérations par seconde, soit la vitesse du cerveau humain. Quant à la recherche génétique opérative, elle s'oriente désormais vers des molécules réplicatives plus simples que les acides nucléiques contemporains, première étape vers la création de nouvelles formes de vie artificielles.

Bienvenue dans le nouveau désordre mondial, un univers où la science-fiction s'incarne dans la réalité de masse, proposition inédite de terrain de jeux pour les mutants du IIIe millénaire. Considérez dorénavant qu'il n'y aura plus d'excuses valables pour les cas d'absence aux deux événements majeurs de cette rentrée 2009 : la Borderline Biennale de la Demeure du Chaos à partir du 09 septembre à Saint-Romain-au-Mont-d'Or (périphérie lyonnaise) et le festival Souterrain Porte V qui battra son plein du 2! 9 septembre au 03 octobre au T.OT.E.M. de Maxéville (agglomération nancéenne).

Alea jacta est,

Laurent Courau

http://www.laspirale.org/



rePS : la Demeure du Chaos est éternelle et sera toujours votre Demeure, ouverte à chacune, chacun...

"L'Esprit de la Demeure du Chaos / Abode of Chaos Spirit"
192 pages couleur, 300 nouvelles photos,
une trentaine de contributeurs, bilingue, 1,1 kg

Consultation gratuite en ligne (pdf) >>>
View it online for free (pdf) >>>


Soutenez-nous, SIGNEZ LA PETITION

Support the Abode of Chaos:
SIGN UP THE PETITION!


LES COMMENTAIRES DES SIGNATAIRES !
SIGNERS' COMMENTS

2009 juil. 27

Pro-Demeure-du-Chaos

2009 juil. 24

Quand les Queers font leur Show !

Très fatiguée - pour ne pas changer - je me suis quand-même rendue au Queer X Show au Tango hier soir. Une ambiance cabaret plutôt détendue, des performers/euses plutôt accessibles, des paillettes, un public au rendez-vous, des idées, des prises de position, des rires, du trac, de l'émotion, des références SM, des références hétéro/Queer/LGTB... Le Queer X Show c'est un peu tout ça mélangé et c'est aussi un show interactif où le public est invité à participer notamment à regarder de quoi à l'air le vagin/col de l'utérus de Sadie en direct via un spéculum, presser des oranges et en boire le jus sur Madison... A vrai dire, je m'attendais à un spectacle plus engagé sur les positions évoquées et plus trashy aussi - déformation et habitude personnelle peut-être. Mais il s'agit d'un divertissement de style cabaret, la demi-mesure est donc de bon ton, peut-être... Quoiqu'il en soit j'ai trouvé le show intéressant et amusant.
Quelques liens :
M. Mister (qu'on verra ce soir Chez Regine)
Judy Minx
Wendy Delorme
Emilie Jouvet

Bref, tout ceci m'a convaincue définitivement de me rendre à la Nuit Cabaret Zoo :  Donc à ce soir ! (la sempiternelle question étant toujours : comment je vais m'habiller ?! - penser piquer des fringues parfois au Lapin Blanc - ou penser à reprendre les mien). Objectif de la soirée : rester ENTIEREMENT habillée (je te vois rigoler toi là-bas au fond !)

LE 24 Juillet chez Régine
Nuit CABARET-ZOO


Femmes-fleurs, princesses-crapauds, créatures zébrées et léopardes, dandys échappées du zoo, à poil, à plumes et dézinguées, une nuit hystérique et fabuleuse sur les Champs Elysées !
Infos pratiques:
Chez Régine
49-51 rue de Ponthieu - 75008 Paris
métros: Franklin D. Roosevelt / Saint Philippe du Roule
10€ boisson offerte
23h - 5h
soirée mixte

(flyer by EMJ & DebDeg coming soon)

2009 juil. 22

Ceci est bien un mac.

"Je ne suis qu'un cul" (ou pas)

Vendredi prochain : nouveau shooting avec Fred Fontenoy. Je sais déjà ce dont il va s'agir mais je ne me souviens plus de la référence. Pour une fois, je ne "souffrirai" pas (hinhinhin).Il n'y a plus qu'à espérer que le shooting ne durera pas trop longtemps puisque j'ai ça ensuite.

Ce qui me fait repenser au livre qu'on m'a offert cette semaine sur Molinier.

*les yeux qui pétillent*

- page 1 de 2