www.phenobarbidoll.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2013 mai 27

Welcome !! Xplore Paris 2013 !

 Erosticratie

présente

 Xplore Paris 2013

Le festival où la Luxure devient Art

30, 31 août et 1er septembre 2013 - Studios Micadanses Paris

 

 

Créé à Berlin en 2004 par le chorégraphe iconoclaste Felix Ruckert, puis, fort d’un succès international, implanté à Rome, Vienne, Barcelone et Sydney, Xplore, le festival des sexualités céatives, arrive enfin à Paris, accueilli comme il se doit par l’Erosticratie !

 

Xplore ouvre à une culture sexuelle différente, une pratique artistique de l'âme et du corps, ou comment penser la sexualité autrement que par le filtre culturel, moral ou mercantile. Xplore, c'est une approche artistique, intelligente, ouverte et enjouée de la sexualité.

 

Xplore propose plus de 40 ateliers sur 3 jours pour explorer et questionner les thèmes du corps, des sens et de la sexualité. Ces moments d’initiation et d’échanges sont inédits en France. Les personnes majeures, ouvertes d’esprit, respectueuses et curieuses trouveront dans Xplore Paris un espace pour expérimenter de nouveaux champs.

 

Jeu de résistance, art de la soumission, orgasme méditatif anal, safari zentaï, art des cordes, éjaculation féminine, toyboy, archétypes et jeu improvisé, sessions d’orgasmes collectifs, new burlesque, rituel de lavage des pieds... Autant d’ateliers animés par des artistes venus de différents horizons, notamment: Juliette Dragon, Michel Reillac, delta, FloZif, Jean-Christophe Petit, Pascal Delabouglise...

Xplore se clôturera par une soirée, l’Aristocratie du désir, réservée aux festivaliers.

 

Tarif: pass 3 jours de 150 à 210€ en fonction de la date de réservation.

Possibilité d’acheter un pass journalier de 70 à 100€.

Réservation à l’avance sur internet: http://www.paris.xplore-festival.com

Attention! la capacité est limitée à 150 personnes.

 

L’Erosticratie, organisatrice d’XPlore Paris, est un projet artistique basé sur une philosophie qui interroge et reconstruit l'Eros dans la cité. Elle repose sur 3 piliers: la puissance de l’Eros, l'habileté du Politique, et la clairvoyance de l’Art. Son objectif est également de transcender les genres en réunissant les communautés sexuelles grâce au vecteur de l’Art sous toutes ses formes. Retrouvez nous sur www.erosticratie.fr.

 

 

Contact presse :   contact@erosticratie.fr

 
visitez notre site
www.erosticratie.fr

2012 avr. 10

Ca se passe ici ...

http://www.facebook.com/phenolady

2011 sept. 6

Nuit Demonia

2011 mai 1

Désagréable.

Vous passez presque deux ans à vous fatiguer à expliquer, apprendre, donner, parler, échanger, prendre le temps, écouter... pour qu'on vous crache à la figure. La distance permet aujourd'hui de voir une carpette qui est une véritable feignasse et surtout qui manipule son monde. Je n'aime pas ce manque de respect. Aucune leçon n'a été tirée de tout ce que j'ai enseigné, cela me conforte dans mon choix. La relation devait s'éteindre non pas par ennui mais parce qu'il est important de se débarrasser des personnes toxiques et nocives.

Après le chantage au suicide à l'annonce de la séparation, je me rends compte que ce boulet reproduit exactement ce qu'il a fait quand j'avais accepté de le prendre sous mon aile. Critiquer et critiquer encore les anciennes maîtresses qui ont eu la générosité de s'occuper de lui pendant un temps donné. A l'époque, je m'étais dit qu'il n'avait pas eu de chance mais en fait je me rends compte que c'est une personne ingrate. Dès qu'il est congédié, l'humiliation est telle que sa seule défense est de se faire plaindre auprès d'oreilles bienveillantes qui se feront avoir un jour où l'autre.

Je n'ai rien dit au départ. Mais c'en est trop ! Je ne tolère pas qu'on déblatère multiples conneries sur ma personne et qu'on fasse preuve d'une telle ingratitude. Un avertissement a été donné hier. A quoi s'attendait-il ? Un baise-main ? Certainement pas, une bouche aussi sale ne touchera pas ma main et mes bottes en restent définitivement ternies, il ne méritait même pas ce privilège. A trop jouer avec le feu, on se brûle. A trop jouer avec moi on se prend un retour de claques monumental.

2011 avr. 25

Contrat.

Puisqu'il est des contrats que l'on signe avec sa chair, son sang et toute son âme,
Puisque le temps a déjà usé les épreuves,
Puisqu'il est naturel de vouloir lui infliger tous les supplices,
Puisque mes pieds réclament sa douce attention,
Puisque les mots et mes mains remplaceront les maux,
Puisque son essence même m'appartient,
Lisez l'objet du contrat.



2011 avr. 10

Mes sorties pas catholiques du mois d'avril 2011 !

[Sur Ladies-room]

Après quelques mois de calme, les sorties pas catholiques du mois reviennent. C’est le printemps, il est temps de ressortir de son terrier. On s’étire, deux trois mouvements de gymnastique, un coup de blush, une touche de rouge à lèvres,une petite tenue sexy et hop c’est reparti ! Toutes à confesse !

 >> Le mercredi 6 avril 2011 de 20h00 à 2h00 : le Dinelastique.

dinelastique

 Principe : rencontrer des personnes attirées par le BDSM et le fétichisme de manière générale dans un endroit non-connoté (restaurant), multiplier les contacts, donner ou prendre des conseils. Réservé à une clientèle majeure.

Lieu : un salon privé dans un bar/restaurant du côté d’Oberkampf (pour obtenir l’adresse exacte, il faut s’incrire).

Dress-code : Bien que le dress-code indiqué sur le flyer soit cuire/latex/Vinyle, celui-ci est plus souple que celui de la Nuit Elastique, pour des raisons évidentes : si vous avez besoin de commander à boire, vous serez obligé d’aller au bar et donc vous montrer devant la clientèle habituelle du bar. Pour n’offenser personne, une tenue adéquate est donc conseillée.

Prix : 30 euros pour  : entrée/plat/dessert/1 boisson. La réservation est obligatoire.

 

 >> Le Vendredi 29 avril 2011 de 22h00 à 4h00 : La Playnight (is back !)

playnight

 Principe : Une soirée pour les Girrrlz & Trans où tout est permis. De base, pour cet évènement, les hommes sont exclus. Il s’agit de se réunir entre filles (hétéro/bi/leZbienne/queer…) pour passer des moments hots entre nous, réaliser ses fantasmes… Réservé à une clientèle majeure.

Lieu : Le Next, 87 rue Saint Honoré, 75001 Paris. M° Châtelet.(bar, backroom, dancefloor…)

Dress-code : SeXy en premier lieu, fetish, créatures, freaks… Le dress-code est non ferme mais vivement conseillé !

Prix : 8 euros avant minuit sur réservation auprès de Paris.PlayNight@gmail.com, 10 euros après minuit.

 

>> Le Samedi 30 avril 2011 de 22h30 à l’aube : La Fetish In Paris.

FIP

Principe : Axée sur le look, la Fetish In Paris ouvre un espace de liberté quant à vos tenues en latex, cuir, vinyle ou les plus créatives et extraordinaires. Une Love Room est à votre disposition pour réaliser vos fantasmes les plus libertins (stand de prévention Kiosque Infos Sida à votre disposition pour toutes vos questions et vos besoins en matériel divers). Différentes performances auront lieu durant la soirée.

Lieu : Le 66 Pelleport, 66 rue Pelleport, 75020 Paris. (bar, dancefloor, studio photos, Loveroom, espace fumeur cosy…)

Strict Dress-code  : Latex, cuir, vinyle, looks extraordinaires.

Prix :   environ 20 euros (préventes possibles).

 

Et Aussi :

  •  Tous les vendredi de 15h00 à 21h00 : Les Goûters du Divin Marquis à Cris et Chuchotements (Paris)
  • Le mercredi 13 avril 2011 de 17h00 à 21h00 : Le Boudoir de Leïa à Cris et Chuchotements (Paris). Le Boudoir de Leïa a lieu tous les 15 jours, le mercredi.
  • Le mercredi 20 avril 2011 de 19h30 à 23h00 : Le Paris-Munch au Couvent (Bar/Restaurant à Paris). Paris-M vous propose de débattre tout en dînant sur des sujets liés au BDSM. Les Munchs ont lieu tous les 3èmes mercredi du mois.
  • Le Samedi 30 avril 2011 de 22h30 à l’Aube : La Fetish Touch au Next (Paris). La Fetish Touch est une soirée BDSM gay et hétéro friendly.

2010 nov. 20

Tu m'obéis !

2010 oct. 18

C'est bien connu, le BDSM est un monde élitiste, la preuve !

Echanges avec une soumise sur Sensation SM

Mail N°1 alors que je n'ai rien demandé :
"bonjour, Vous êtes sûr de n'avoir que 34 ans??? Bon dimanche"

Mon Mail en réponse (et là je me demande encore pourquoi j'ai répondu en fait) :
"Je vous trouve bien insolente.
Par ailleurs, je n'ai pas à vous justifier mon âge.
Lady Pheno"

Mail N°2 de la mal élevée :
"je vous trouve au moins 55 ans,moi qui en 36 ans je suis beaucoup mieux conservée et je ne mens pas!!!"

Mon mail en réponse :
"Je pense Mademoiselle que vous vous êtes trompée de profil ou sinon achetez-vous des lunettes !
Par ailleurs si c'est pour raconter ce genre d'idioties, inutile de contacter les gens, surtout venant de la part de quelqu'un qui n'a pas de photo sur son profil et qui se targue d'avoir trouvé sa perle rare.
Vous n'avez donc pas grand chose d'intéressant dans votre vie pour vous permettre de perdre autant de temps. Pour ma part, j'ai autre chose à faire que d'écouter les tergiversations d'une soumise à l'égo surdimensionné qui ne fait évidemment que rappeler son manque de confiance et son peu d'imagination. Vous êtes creuse Mademoiselle, mais je doute que vous y puissiez grand chose. Je vous ramène donc à votre état insignifiant en dégageant vos mails dans la poubelle. Inutile de répondre, les suivants finiront au même endroit.
Lady Pheno"

Le petit dernier qu'elle m'a envoyé avant que je puisse appliquer mes règles de filtre :
"connasse!"

Heu... Son Maître m'en veut ou quoi ? Ou c'est un Misogyne frustré dixit Miss Charlie Oscar ?

2010 oct. 1

Non je ne suis pas morte.

2010 sept. 12

Bordello.

Tout comme Audiax considère qu'un bon jour est celui où elle reçoit son nouveau corset, pour ma part ce jour est celui où je reçois en cadeau d'anniversaire de ma moitié une paire de Bordello.

2010 juin 24

PLAYNIGHT #6 : GRRRlz, TranS' ONLY, le 25 juin 2010 à partir de 21h00

2010 juin 10

"D/s" // Film Leïa

2010 juin 9

#Report Torture Garden à Paris 05.06.2010

La Torture Garden m'a toujours laissé des souvenirs étranges et assez mitigés. On la dit la plus folle, la plus décalée, la plus créative... et j'ai toujours cette tendance à la trouver la plus "hype", trop "hype" et pas si décalée que ça. Au mois de mai, j'étais à Londres pour fêter les 20 ans de la TG et j'ai été quelque peu déçue - en même temps je n'étais pas au meilleur de ma forme. Je l'avais trouvée trop impersonnelle, trop propre, trop glitter... en bref Too Much.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, je ne suis pas quelqu'un de très sociable, je l'assume parfaitement. J'ai besoin de mon cocon pour me sentir bien. J'aime à découvrir de nouvelles personnes, ce n'est pas un problème.

Bref, nous sommes arrivés entre minuit et une heure à la Machine, déjà accoutrés de nos plus beaux apparats. J'avais passé environ 3 heures à confectionner une robe-corset (pas le corset hein, faut pas déconner...). Comme à mon habitude, je n'ai rien vu des performances. J'ai préféré faire des bisous et profiter de certaines personnes que je ne vois qu'en ces occasions fetish. Bref, faire dans le fetish-mondain quelque part. D'ailleurs, il est de plus en plus rare que je pratique dans ces soirées, par manque de temps, je passe des heures à parler ou à rouler des pelles aux filles de préférence, quand je ne pose pas pour l'objectif après avoir bu un verre de trop. Bref j'ai vu un certain nombre de Lapins ou Lapines errer et sautiller un peu partout grâce à Paul Toupet.J'ai discuté "longuement" avec Amine qui organise régulièrement le Langage des Viscères. ENFIN ! Il y avait un moment que nous échangions de manière épistolaire mais succincte, loupant l'un et l'autre, les évènements organisés par l'un ou l'autre. Au détour d'un excentric dungeon que Leïa menait d'une main de fer, je retrouvais Maîtresse Samantha pétassant avec la robe d'infirmière que je lui avais donnée quelques mois auparavant. Ce que j'aime dans ce monde décalé, malgré tout, c'est qu'on y croise une tripotée de personnes toutes aussi intéressantes les unes que les autres : un canard, un écrivain, une fervente activiste du strass, une photographe... et j'en passe. Les français ont joué un peu plus le jeu cette fois-ci et j'avoue que j'y ai vu des tenues intéressantes, enfin un peu de créativité, pas forcément lisse. 3 ambiances très différentes, un donjon relativement actif, une scène que je n'ai pas vue donc je ne dirai rien sur les performances, et un dancefloor au sous-sol plutôt pas mal. Par contre côté clim et fumoir, la Machine devrait penser à faire des travaux, parce que mis à part le Donjon, bien qu'il fusse très rempli, était supportable au niveau de la chaleur. Une soirée qui aurait pu être meilleure si cet imbécile de soumis ne m'avait pas marché sur l'un des pans de ma robe dès le début de la soirée, faisant craquer toute une couture. Qu'il ne se fasse pas d'illusion, malgré ce qu'il pense, ma punition n'est pas encore tombée et elle va être de taille.

2010 mai 24

Croisière Elastique - 22 Mai 2010

Avec Melle Caly !

2010 mai 7

Leïa, ma douce...

Vous la connaissez sûrement sous son profil de Dominatrice : www.leia-dominatrice.com. Mais Leïa, ce n'est pas que cette jeune femme au look androgyne que vous verrez écraser sans ménagements les hommes qui décident de se soumettre à sa personne, c'est aussi et avant tout une artiste.

L'ordre du jour est donc d'aller admirer son travail "In Lux Veritas" au Katabar. Le vernissage c'est ce soir à 19h00 !



2010 mar. 31

<3 <3 <3

Merci à Wilfried et à TanyaML pour leurs articles respectifs concernant la soirée du 19 Mars 2010 :

- Article de la Princesse

- Article de la Petgirl

2010 mar. 29

*Cadeau* pour mes Fétichistes des pieds.

J'y pense souvent, mais j'oublie tout le temps d'en parler.

Audiax dispose dans son Strange Cabaret de tout une partie consacrée au fétichisme des pieds et/ou talons aiguilles (12 à 23 cm). Je sais que bon nombre d'entre vous apprécieront avec enthousiasme la qualité des photos réalisées et proposées par la Demoiselle. Soyez sages, contentez-vous d'admirer et de ne pas l'emmerder, c'est un ordre.

2010 mar. 4

>>> Le 19 mars 2010 // J.PHE.C


Making off flyer J.PHE.C
envoyé par phen0

Si vous souhaitez y participer merci d'adresser un mail à contact@phenobarbidoll.net

2010 fév. 4

Sortie d'In/Soumises

2009 déc. 16

Le SM à toutes les sauces.

Le SM chic & choc fait vendre, c’est indéniable et on le voit à toutes les sauces un peu partout. Ce qui m’a poussée à écrire cet article aujourd’hui est la seule vision d’une scène clairement SM explicite dans un épisode de la série « Six Feet Under » que j’ai vue hier soir. Effectivement, si je fais un récapitulatif des séries dans lesquelles j’ai vu des scènes BDSM, on se rendra vite compte que le sujet est souvent abordé, mais rarement de la manière la plus intelligente qui soit.
  • Six Feet Under (Épisode 4 / Saison 4) : Brenda joue les Maîtresses en humiliant verbalement son nouveau petit ami Joe, lui est attaché au lit et à demi-nu.
  • Un Gars et une Fille chez les sado-maso (Episode 3119)
  • Plus Belle la Vie (Épisode passé en prime en juin 2009) : Les acrobaties de Vincent Chaumette avec la sado-maso Émilia.
  • Les Experts : La fameuse Lady Heather, Dominatrice professionnelle qu’on verra apparaître d’ailleurs dans plusieurs épisodes : Saison 2 épisode 8 : " Le charme discret du fétichisme " (Slaves of Las Vegas)
  • Saison 3 épisode 15 : " Dangereuses Liaisons " (Lady Heather's Box), Saison 6 épisode 15: " Un sommeil éternel " (Pirates of the Third Reich). Cette série traitera du sujet dans d’autres épisodes avec différents fétichismes dont un, qui m’avait beaucoup amusée, consistant à recouvrer un gros costume de peluche et de jouer à frotti-frotta avec ses partenaires.
  • L world (Saison 2) : Lorsque Dana et Alice se rendent dans un club sado-maso par curiosité et qu’elles en ressortent aussi sec. Jenny expérimentera ce même club, mais pour d’autres raisons plus sombres.
  • Desperate Housewives (Saison 1) : Rappelez-vous quand Brie découvre les penchants sado-maso de Rex, son premier mari.

La touche SM doit être de la partie dans les séries, parce que le BDSM c’est clairement « mode » et chic depuis quelques années. Si on regarde du côté des médias de manière un peu plus générale :






Lady Gaga
: inutile de vous présenter la demoiselle je pense. Rien que le fait de se faire appeler « Lady » suffit, sans compter les tenues extravagantes de la belle agrémentées de gants en cuir, combinaison en latex et autres accessoires en métal.
Les publicités des Galeries Lafayette : Monsieur Goude, vos campagnes et affiches successives ont plus que dévoilé vos penchants fétichistes. Et l'une des dernières en date (photo ci-dessous). De quoi rendre fou un fétichiste des pieds, sans compter que la jeune femme porte des ballet boots !

























Britbrit
: notamment dans son clip « Womanizer » où on la voit porter une ceinture de métal avec un cadenas, un ensemble en latex…

















Rihanna dans « Disturbia »
: clip qui renferme des caves, des chaînes, du bondage, des corsets en cuir…










Le parfum « Madame » de Jean-Paul Gautier,
sans doute une des publicités les plus explicites à mes yeux, une jeune femme déchire ses vêtements, collier en métal, nom du parfum, l’aspect androgyne de la jeune fille me rappelle implicitement la tendance aux rapports homosexuels entre Dominatrices (je ne rentrerai pas dans les détails, c’est un sujet que j’aborderai une autre fois).















Notre magazine préféré « Causette »
nous proposait dans son N°4 une interview de Jeanne de Berg, Dame reconnue dans le milieu qui a écrit plusieurs livres sur le sujet.




Je pourrais continuer longtemps, la liste est longue.
Peut-être que bientôt ils vont nous sortir une série dont la base sera le BDSM ? Après tout, il y a bien eu L world qui était basée sur le milieu lesbien dont je regrette l’arrêt de la série. Ce qui me dérange c’est juste qu’on récupère une pratique, un mode de sexualité comme un phénomène de société. Il fut une époque où il était « bien vu » d’avoir un ami gay, parce que ça faisait « hype & in ». A l’heure où tout le monde étale sa sexualité (et je ne suis pas en reste), j’ai la légère impression que c’est au tour du BDSM, comme si ces pratiques devaient se réclamer d’un élitisme intellectuel.

Oui, le Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sado – Masochisme (= signification de BDSM au cas où certains ne suivraient pas) a toujours eu l’image d’une pratique noble, élitiste, sur fond de boudoir, avec des fouets et des cravaches en cuir… C’est chouette, c’est beau, mais va falloir arrêter de lire Sade, parce que d’une part Sade, c’est beau mais c’est chiant à lire et ce ne sont que des romans d’une époque révolue. Bref, tout ça pour dire qu’il est bien beau d’en profiter et de faire valoir ses relations estampillées BDSM mais il faut rappeler que la publicité et les médias, de manière générale, vendent une image fausse et bien trop lissée du SM. Les néophytes sont trompés et lorsqu’on les met face à la réalité ou que leur curiosité malsaine les a poussés dans une soirée fétichiste ou pire dans le cadre intimiste d’une soirée privée, ils sont vite mal à l’aise et bafouillent rapidement une excuse pour s’échapper.

Je ne comprenais pas, il n’y a pas si longtemps, les revendications des gays sur leur image récupérée par les médias, j’en comprends bien mieux aujourd’hui les mécanismes que l’on pourrait qualifier de « pervers ».

Retrouvez cet article sur Ladies-Room.

- page 1 de 4