Après le 31, nous avons fêté l'after 1er de l'an sous le signe des paillettes. Résultat : j'en ai toujours un peu partout. J'avais oublié que s'asperger de paillettes c'était chouette mais que pour les enlever c'était une vraie bataille. Si vous avez une solution miracle, je suis preneuse (et non je ne vous raconterai pas cette soirée qui fût encore plus folle que celle du 31, mais merci à Marie L'Erosticratie).