www.phenobarbidoll.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2011 sept. 6

Nuit Demonia

2011 avr. 10

Mes sorties pas catholiques du mois d'avril 2011 !

[Sur Ladies-room]

Après quelques mois de calme, les sorties pas catholiques du mois reviennent. C’est le printemps, il est temps de ressortir de son terrier. On s’étire, deux trois mouvements de gymnastique, un coup de blush, une touche de rouge à lèvres,une petite tenue sexy et hop c’est reparti ! Toutes à confesse !

 >> Le mercredi 6 avril 2011 de 20h00 à 2h00 : le Dinelastique.

dinelastique

 Principe : rencontrer des personnes attirées par le BDSM et le fétichisme de manière générale dans un endroit non-connoté (restaurant), multiplier les contacts, donner ou prendre des conseils. Réservé à une clientèle majeure.

Lieu : un salon privé dans un bar/restaurant du côté d’Oberkampf (pour obtenir l’adresse exacte, il faut s’incrire).

Dress-code : Bien que le dress-code indiqué sur le flyer soit cuire/latex/Vinyle, celui-ci est plus souple que celui de la Nuit Elastique, pour des raisons évidentes : si vous avez besoin de commander à boire, vous serez obligé d’aller au bar et donc vous montrer devant la clientèle habituelle du bar. Pour n’offenser personne, une tenue adéquate est donc conseillée.

Prix : 30 euros pour  : entrée/plat/dessert/1 boisson. La réservation est obligatoire.

 

 >> Le Vendredi 29 avril 2011 de 22h00 à 4h00 : La Playnight (is back !)

playnight

 Principe : Une soirée pour les Girrrlz & Trans où tout est permis. De base, pour cet évènement, les hommes sont exclus. Il s’agit de se réunir entre filles (hétéro/bi/leZbienne/queer…) pour passer des moments hots entre nous, réaliser ses fantasmes… Réservé à une clientèle majeure.

Lieu : Le Next, 87 rue Saint Honoré, 75001 Paris. M° Châtelet.(bar, backroom, dancefloor…)

Dress-code : SeXy en premier lieu, fetish, créatures, freaks… Le dress-code est non ferme mais vivement conseillé !

Prix : 8 euros avant minuit sur réservation auprès de Paris.PlayNight@gmail.com, 10 euros après minuit.

 

>> Le Samedi 30 avril 2011 de 22h30 à l’aube : La Fetish In Paris.

FIP

Principe : Axée sur le look, la Fetish In Paris ouvre un espace de liberté quant à vos tenues en latex, cuir, vinyle ou les plus créatives et extraordinaires. Une Love Room est à votre disposition pour réaliser vos fantasmes les plus libertins (stand de prévention Kiosque Infos Sida à votre disposition pour toutes vos questions et vos besoins en matériel divers). Différentes performances auront lieu durant la soirée.

Lieu : Le 66 Pelleport, 66 rue Pelleport, 75020 Paris. (bar, dancefloor, studio photos, Loveroom, espace fumeur cosy…)

Strict Dress-code  : Latex, cuir, vinyle, looks extraordinaires.

Prix :   environ 20 euros (préventes possibles).

 

Et Aussi :

  •  Tous les vendredi de 15h00 à 21h00 : Les Goûters du Divin Marquis à Cris et Chuchotements (Paris)
  • Le mercredi 13 avril 2011 de 17h00 à 21h00 : Le Boudoir de Leïa à Cris et Chuchotements (Paris). Le Boudoir de Leïa a lieu tous les 15 jours, le mercredi.
  • Le mercredi 20 avril 2011 de 19h30 à 23h00 : Le Paris-Munch au Couvent (Bar/Restaurant à Paris). Paris-M vous propose de débattre tout en dînant sur des sujets liés au BDSM. Les Munchs ont lieu tous les 3èmes mercredi du mois.
  • Le Samedi 30 avril 2011 de 22h30 à l’Aube : La Fetish Touch au Next (Paris). La Fetish Touch est une soirée BDSM gay et hétéro friendly.

2010 oct. 1

Non je ne suis pas morte.

2010 juin 9

#Report Torture Garden à Paris 05.06.2010

La Torture Garden m'a toujours laissé des souvenirs étranges et assez mitigés. On la dit la plus folle, la plus décalée, la plus créative... et j'ai toujours cette tendance à la trouver la plus "hype", trop "hype" et pas si décalée que ça. Au mois de mai, j'étais à Londres pour fêter les 20 ans de la TG et j'ai été quelque peu déçue - en même temps je n'étais pas au meilleur de ma forme. Je l'avais trouvée trop impersonnelle, trop propre, trop glitter... en bref Too Much.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, je ne suis pas quelqu'un de très sociable, je l'assume parfaitement. J'ai besoin de mon cocon pour me sentir bien. J'aime à découvrir de nouvelles personnes, ce n'est pas un problème.

Bref, nous sommes arrivés entre minuit et une heure à la Machine, déjà accoutrés de nos plus beaux apparats. J'avais passé environ 3 heures à confectionner une robe-corset (pas le corset hein, faut pas déconner...). Comme à mon habitude, je n'ai rien vu des performances. J'ai préféré faire des bisous et profiter de certaines personnes que je ne vois qu'en ces occasions fetish. Bref, faire dans le fetish-mondain quelque part. D'ailleurs, il est de plus en plus rare que je pratique dans ces soirées, par manque de temps, je passe des heures à parler ou à rouler des pelles aux filles de préférence, quand je ne pose pas pour l'objectif après avoir bu un verre de trop. Bref j'ai vu un certain nombre de Lapins ou Lapines errer et sautiller un peu partout grâce à Paul Toupet.J'ai discuté "longuement" avec Amine qui organise régulièrement le Langage des Viscères. ENFIN ! Il y avait un moment que nous échangions de manière épistolaire mais succincte, loupant l'un et l'autre, les évènements organisés par l'un ou l'autre. Au détour d'un excentric dungeon que Leïa menait d'une main de fer, je retrouvais Maîtresse Samantha pétassant avec la robe d'infirmière que je lui avais donnée quelques mois auparavant. Ce que j'aime dans ce monde décalé, malgré tout, c'est qu'on y croise une tripotée de personnes toutes aussi intéressantes les unes que les autres : un canard, un écrivain, une fervente activiste du strass, une photographe... et j'en passe. Les français ont joué un peu plus le jeu cette fois-ci et j'avoue que j'y ai vu des tenues intéressantes, enfin un peu de créativité, pas forcément lisse. 3 ambiances très différentes, un donjon relativement actif, une scène que je n'ai pas vue donc je ne dirai rien sur les performances, et un dancefloor au sous-sol plutôt pas mal. Par contre côté clim et fumoir, la Machine devrait penser à faire des travaux, parce que mis à part le Donjon, bien qu'il fusse très rempli, était supportable au niveau de la chaleur. Une soirée qui aurait pu être meilleure si cet imbécile de soumis ne m'avait pas marché sur l'un des pans de ma robe dès le début de la soirée, faisant craquer toute une couture. Qu'il ne se fasse pas d'illusion, malgré ce qu'il pense, ma punition n'est pas encore tombée et elle va être de taille.

2010 avr. 21

Chez les photographes...

Chez Frédéric Fontenoy, se cache Nawashi Murakawa :

Chez Serge Ricco, se cachent des amies :

2010 mar. 29

*Cadeau* pour mes Fétichistes des pieds.

J'y pense souvent, mais j'oublie tout le temps d'en parler.

Audiax dispose dans son Strange Cabaret de tout une partie consacrée au fétichisme des pieds et/ou talons aiguilles (12 à 23 cm). Je sais que bon nombre d'entre vous apprécieront avec enthousiasme la qualité des photos réalisées et proposées par la Demoiselle. Soyez sages, contentez-vous d'admirer et de ne pas l'emmerder, c'est un ordre.

2010 mar. 4

>>> Le 19 mars 2010 // J.PHE.C


Making off flyer J.PHE.C
envoyé par phen0

Si vous souhaitez y participer merci d'adresser un mail à contact@phenobarbidoll.net

2010 fév. 12

Utopie.

J'adhère totalement à l'édito de Flozif sur Foleffet. Ca rejoint totalement ce que je voudrais pour le 19 mars. Douce utopie, quand tu me tiens. Je vous rappelle que demain a lieu la Playnight #4. Je reprends le texte de Wilfried inséré sur le forum de Paris-M.

Un événement à soutenir, parce qu'il est assez unique dans le PFF (Paysage Fetish Français ?), seXXXy et décalé : la PLAYNIGHT. Un événement organisé par XPornX. Un événement pour les GRRRlz, LeZbiennes, Trans', ... Et déconseillée aux Trans'PD, Mecs, etc.

PLAYNIGHT #4
SAMEDI 13 FEVRIER // 21h>2h (Malheureusement nous n’avons pas l’autorisation de nuit, alors venez tôt pour profiter au max !!!). Enfin une St-e ValentinE osée et décomplexée dans une ambiance fun et ludique ! Viens avec tes fantasmes et ta bonne humeur le lieux est là pour ça. Un espace pour nouEs avec:
- Bar lounge cosy
- Backroom sur deux étages, espace de jeux et cabines privées
- Projection de films
- Special MuZic by Vallie / Bradley Fayki

Dress code HOT : Cuir, Vinyle, Fetish, uniformes, dentelles, frou-frou, paillettes, plumes, Latex... Créativité & glamour bienvenus ! // Possibilité de se changer sur place

2010 janv. 28

News !

Plein de changements depuis la fin 2009.

J'ai intégré le Bureau de l'association Paris-M depuis décembre 2009. Espérant reprendre le flambeau de Wilfried aussi dignement que possible en ce qui concerne certaines orientations. J'espère sincèrement pouvoir avancer notamment dans la prévention SIDA/IST, un projet qui me tient à cœur dans cette association.

Je reprends le projet de la création d'une nouvelle soirée, qui se voudra privée, pour être sûre qu'elle colle à ce que je veux : rassembler un certain nombre de ce qui se fait appeler "minorités sexuelles", créer une espèce de couloir créatif où les uns et les autres se fréquentent/rencontrent avec le même respect qu'ils pourraient avoir pour leur propre communauté. Le concept tournant bien évidemment autour du BDSM, j'aimerai que les "invités" apprennent des autres, qu'il n'y a pas une seule et unique façon de pratiquer le BDSM, apprendre que suivant les communautés certaines pratiques sont acceptables et d'autres non et pourquoi. Echanger, donner, créer, réaliser, apprendre aussi à recevoir, poser des questions, respecter, soyez curieux, soyez créatifs. J'ai plein d'espoir, je suis pleine de rêves et quand je vois ce projet de loin, j'ai les yeux qui pétillent. Peut-être que je vais déchanter parce que beaucoup de monde me dit "Ca marchera jamais, tu le vois bien, les communautés ne se mélangent pas", par contre d'autres m'encouragent "Personne n'a réussi pour le moment, mais il faut encore essayer, peut-être arriveras-tu à créer quelque chose de nouveau". J'écoute, j'écoute beaucoup ce que l'on me dit, les conseils, les idées, je suis à l'écoute de chaque personne que j'ai choisie de convier à  cette soirée. Mon cerveau travaille beaucoup pour réussir à monter un concept qui m'est cher. Je ne suis pas seule sur ce projet, il y a aussi JC, une rencontre par intermédiaire, qui organise depuis des années déjà les bilove. Lui il veut faire la fête dans une ambiance fetish avec pluralité sexuelle, moi je veux du créatif BDSM pansexuel. Peut-être qu'à terme ça donnera un cocktail explosif.

Je veux faire partager l'ambiance de ces soirées privées (photo ci-dessous - Yann Minh) à plus de monde :

Entre-temps, le temps d'un verre (ou de plusieurs), j'ai eu l'occasion de croiser Dahlia et Nacara.

Je suis à la bourre !

2009 déc. 10

L'hôpital, la charité... tout ça.

Voici les logs (courts) d'un échange de messages reçus sur un site communautaire dont je ne citerai pas le nom parce que ça n'apportera strictement rien.

Message reçu :
"Puis je devenir votre esclave virtuel a vous et vos copines sur web cam sublime maitresse !!!
J executerais tout vos ordres , chatiments et punitions sans broncher je serais votre homme objet votre souffre douleur .
Msn: performer38@hotmail.fr
Tres respectueusment rampantb a vos bottes lechant vos talons ; POSSIBILITE DE REMUNERATION A LA SEANCE POUR MAITRESSES MOTIVEES"

Ma réponse (une private joke pourrie) :
"Va te faire vacciner !"

Message en réponse :
"Je ne comprends pas votre dedins ???? Vous vous donnez surement un style ou le cote fetichiste est simplement une pompe a fric pour vous !!!!"

Ma réponse (que je pense largement intelligible) :
"C'est l'hôpital qui se fout de la charité"

Message en réponse :
" ? "

Ma réponse (et encore je suis polie !) :
"Relis-toi petite larve"

2009 déc. 3

Agenda

Allez-y pour moi.



Je ne pourrai pas y être puisque je suis en convalescence suite à une intervention chirurgicale. Et même si je voulais faire une entorse à mon arrêt maladie, je ne le pourrai pas, puisque en l'état, je peux à peine marcher. De toute façon, je suis tellement crevée ces derniers temps que le repos est de rigueur et le Maître mot. Trop de choses à régler, trop d'administratif que j'ai laissé traîner, mon arrêt me donnera l'occasion de me plonger la tête dans les papiers administratifs, véritable sport national en France. Dommage qu'on ne m'ait pas donné de la morphine, j'aurais pu me shooter avant de passer un appel à la Sécurité Sociale et autres...

2009 oct. 29

Moi et mes conneries.

2009 oct. 23

Pour mes petits fetichistes des pieds.

Le chausseur Christian Louboutin ressuscite un rituel marquant des années 1880, emblématique d’une Europe qui vivait à son maximum : boire dans le soulier d’une femme. Et bien sûr, le cul de la bouteille de champagne Piper Heidsieck est rouge, comme les fameuses semelles. Coffret en avant-première chez Colette à partir du 26 octobre.

[Edit du 29.10.2009] Coffret "Le Rituel" Christian Louboutin x Piper-Heidsieck : Le chausseur Christian Louboutin ressuscite un rituel marquant des années 1880, emblématique d’une Europe qui vivait à son maximum : boire dans le soulier d’une femme. dition Limitée à 175 exemplaires.
Coffret en avant-première chez colette à partir du 26 octobre.
ATTENTION : LE COFFRET EST EN VENTE UNIQUEMENT POUR LA FRANCE. TOUTE COMMANDE LIVRÉE À L'ÉTRANGER SERA AUTOMATIQUEMENT ANNULÉE.
PRIX : 350 EUROS :)   [Edit]

2009 oct. 13

Agenda Fetish

L'agenda fetish a été largement mis à jour. La première date mise à jour est ce jour même (le 13).

Par ailleurs, veuillez noter particulièrement ceci, évènement auquel je participerai en tant qu'invitée, mais qui sont les deux autres ? :) 


2009 oct. 12

#Report Torture Garden à Nancy (03.10.09 - T.O.T.E.M.)

Torture GardenDepuis mon retour à Paris en 2008, j’écume les soirées fétichistes à droite à gauche, surtout les parisiennes (question de commodités), il faut l’avouer. Le milieu, petit, est souvent sujet à critiques pour multiple raisons : concurrence, égos surdimensionnés, élitisme que je qualifierai de masturbation intellectuelle et j’en passe.

Revenons à nos moutons : La Torture Garden à Nancy.

Afin de situer, pour ceux qui ne connaissent pas, la Torture Garden est une célèbre soirée fétichiste londonienne. Fondée en 1990, par Alan Pelling (Allen TG) et David Wood (David TG), le concept à la base est de réunir dans une même soirée des fétichistes, SM, artistes en tout genre (bod mod, créateurs de vêtements en latex, Cabaret burlesque, djs, performers…)… le tout dans un esprit festif.

A l’époque, cet événement regroupait quelques centaines de personnes, aujourd’hui la TG s’est vue rassembler jusqu’à 2 500 personnes. Mis à part le respect de tous les genres confondus et l’idée de développer plusieurs ambiances selon les goûts de chacun (différents espaces : dance-floors, donjon, cabaret…), la Torture Garden met l’accent sur un point essentiel : la créativité de ses aficionados. Ainsi l’équipe TG met la clientèle à contribution en la poussant à faire preuve d’imagination, ce qui a sûrement contribué au succès toujours grandissant de cette soirée. Le client devient ainsi partie intégrante de cet évènement en laissant libre court à son imagination.

Depuis 2009, la Torture Garden s’est enfin exportée en France, par une première le 20 juin 2009, soirée à laquelle j’avais participée au Glaz’art à Paris. Le 3 octobre dernier, à l’occasion du Souterrain Porte V au T.O.T.E.M. à Nancy, une nouvelle Torture Garden s’est imposée en soirée de clôture.

Je ne connaissais pas du tout le T.O.T.E.M., un lieu idéal pour ce genre de soirées, mais une soirée ratée. Le T.O.T.E.M. est composé de plusieurs espaces dont un grand hangar, le restaurant et deux autres pièces de taille moyenne étaient ouverts pour l’occasion. Nous nous sommes retrouvés à plusieurs autour de la table au restaurant, en majorité féminine, échangeant sur divers sujets, scrutant les tenues des clients afin de vérifier qui avait fait le plus preuve d’imagination.

Premier mauvais point : le froid. Heureusement, prévenue, j’avais prévu de quoi me couvrir. A la base j’avais décidé de m’habiller à nouveau de bondage tape (bande en vinyle électrostatique) uniquement, mais j’ai vite changé d’avis, arrivée à Nancy. J’ai donc pris ma mini-robe Catanzaro à manches longues, gants en cuir, bottes italiennes, collants en dentelle et rajouté une paire de bas résille par-dessus (oui dit comme ça semble saugrenu comme idée, mais à la TG tout est permis).

Deuxième mauvais point : le lieu. J’aime bien ce lieu mais encore faut-il qu’il soit bien aménagé pour l’occasion. Le donjon (comprenez « salle où l’on est censé pratiquer le BDSM ») agrémenté de matelas XXL, deux lits d’hôpitaux, d’une cage et d’une chaise (avec des attaches-poignets et des attaches-chevilles) me faisait plus penser à un lieu de libertinage orgiastique qu’à un donjon digne de ce nom. Par ailleurs, le donjon étant situé dans la salle des expositions où les œuvres étaient toujours au mur, des clients venaient s’y balader pour contempler les photos et non pour jouer. Le grand hangar, idéal pour les performances, mais bien trop grand pour le nombre et bien trop froid pour réchauffer les corps même sur les différents sets des excellents djs. Petit nota bene : Il manquait un lieu pour se changer et un vestiaire pour déposer les affaires.

Troisième mauvais point : la clientèle. Nous y avons croisé quelques rares parisiens ou du moins habitués des soirées parisiennes quitte à me faire accuser (à tort sur le fond) une nouvelle fois de name-dropping : Philippe Boxis (shibari), Psy (chanteuse et fetish model), Mister H (créateur de vêtements), Kouet (TV sur internet) – avec qui on a fait pipi fluo, non je vous dirai pas comment – et nous étions nous-mêmes (elle et lui) accompagnés de Mona Sammoun et Catherine Corringer. On pourra m’accuser là de faire du parisianisme mais je sais très bien qu’il n’en est rien, mais je pense que beaucoup de Nancéiens se sont trompés de soirée. La Torture Garden n’est pas un « carnaval », ni un lieu de débauche, ni une soirée où tout le monde est prêt à se prendre un coup de cravache aux fesses pour rigoler, ni une soirée échangiste (bien que le donjon pouvait porter à confusion au vu du matériel installé – oui désolée, je suis toujours choquée par ces matelas XXL, je suis SM et non échangiste), ni une soirée de beuverie, ni une soirée où les filles sont faciles parce qu’elles sont à moitié nues ou ultra sexy… En gros le mélange des genres (hétéros normés en grande majorité) n’a pas pris. L’ambiance était morne et pas assez fétichiste à mon goût, ni assez ouverte d’esprit. Je ne parle pas du sempiternel trio vinyle – latex – cuir. Non, je parle de créativité, de créatures asexuées ou hypersexuées, inconnues, de mélange des genres, des genres nouveaux, non pas un « Troisième Sexe » mais un « Quatrième Sexe » tout droit sorti de l’imaginaire des âmes créatives.

Le problème ne vient absolument pas du fait que ça se passait en province. La mayonnaise n’a tout simplement pas pris du fait de l’accumulation de ces différents mauvais points. Mais on a eu le droit à des bonus tout de même : une superbe performance d’AMF Korset (musique, rituels, pyrotechnie et suspensions au crochet), le défilé TG Clothings (jolis mannequins accoutrés de latex aux formes et couleurs originales) et des djsets excellents.

Les Français ne sont pas encore très doués pour réussir une Torture Garden, sans doute sont-ils trop frileux à l’idée de dévoiler leurs talents créatifs, mais ça va venir, il ne faut pas désespérer.

2009 sept. 30

Petite Princesse deviendra Reine.

Je me souviens encore du jour où, à une Fetish In Paris, elle était venue vers moi en me demandant "Je peux essayer ?". Elle m'avait vue jouer avec mon canard préféré dans une danse sado-masochiste effrénée. Je lui avais donc cédé ma cravache pour me reposer un peu. Depuis la jeune femme hésitante mais décidée que j'avais rencontrée ce soir là a fait son chemin. Nos profils se ressemblent, toujours souriantes et prêtes à rire, mais invariablement sadiques et exigeantes quand il s'agit de dominer.

La jeune femme en question se prénomme Caly. Elle vient à peine d'ouvrir son site de DominatriX. (lien à venir plus tard). Et elle vous convie à fêter son anniversaire gynarchique aux Goûters du Divin Marquis. Ce qui me fera une bonne excuse pour y remettre les pieds. Coincoin tu viens ?

2009 sept. 29

Fetish Week-end

2009 sept. 9

Agenda Fetish

J'ai largement mis à jour l'agenda des soirées sur BDSM Actu. Il ne faut pas se fier aux dates de publication des posts puisque je les change pour que les soirées apparaissent de façon chronologique. Et puis un autre agenda plus complet se trouve ici.

2009 août 18

Fetish Week-end & more

>> Vendredi 21 Août 2009 : Le Lust vous propose une soirée "Sushi à volonté" pour la somme modique de 20 €. Il semblerait qu'un petit Lapin Blanc va se faire manger tout cru.

Le Lust
8 rue Beauce // Paris 3ème
M° Arts & Métiers (L. 11) // M° Filles du Calvaire (L. 8)
http://lust-paris.fr/
01.40.27.99.83





>> Samedi 29 août 2009 à partir de 22h30 : La Fetish In Paris N° 30. Comme d'habitude, ça se passe aux Voûtes Saint Honoré, 99/101 rue Saint Honoré, 75001 PARIS.













>> Samedi 5 Septembre 2009 à partir de 22h00 : Atlantic Fetish United, une soirée a attiré mon attention. Ca se passe en région bordelaise qui semble-t-il fait une rentrée fetish en grandes pompes : Miss Red, Redman, Pink & Kinky, Stéphane Roy...etc

2009 août 5

Week-end

J'avais préparé deux longs textes accompagnant chaque flyer... Mais pouf - bug - pouf - données perdues...

- page 1 de 3