www.phenobarbidoll.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2012 mar. 17

La question du corps

Je me suis souvent poser les questions "que dois-je faire de mon corps ? A quoi sert-il ? Comment puis-je l'utiliser ?".

J'ai découvert mon corps assez jeune vers 10 ans. Je parle là de corps sexualisé. J'ai appris à le connaître en testant des pratiques diverses et variées. Ca a commencé avec la découverte d'un sac rempli de magazines et livres porno mainstream, appartenant à mes parents. Très rapidement, je me suis liée d'amitié avec un roman photos BDSM qui m'excitait au plus haut point. A cette époque, je n'intellectualisais pas du tout les choses, mes actes de masturbation étaient totalement primitifs. Rapidement dans ce roman photos, j'accentuais mon regard sur une scène dite lesbienne.

Quelques temps plus tard, je découvrais une autre partie de la sexualité. Je n'étais plus seule mais je pouvais m'exciter avec une amie. Encore une fois, rien n'était intellectualisé, je laissais court à mes envies. Mais je commençais déjà à culpabiliser. Déjà parce que j'avais été élevée dans un contexte judéo-chrétien culpabilisant, mais en plus j'en rajoutais une couche en ayant une relation lesbienne. Mais, j'aimais déjà le sexe et il fallait que j'assouvisse mes besoins en la matière.

Plus tard, j'ai voulu essayer les garçons. Ce fut un grand stress tant au niveau du premier baiser qu'au niveau de la première fois sexuelle. Déjà l'idée première du porno qui prône la performance faisait pression sur mon cerveau et mon corps. Je perdais là pour la première fois la propriété de mon corps. Il fallait que je réussisse comme toutes mes copines. Ma première fois sexuelle avec un garçon fut un échec cuisant. Je craquais sur lui mais lui n'en avait rien à faire et je ne lui en veux pas pour ça, je lui en veux juste un peu pour avoir profiter de mon innocence. Cette relation sexuelle m'a couté très cher. J'ai du faire face à une réputation de salope pendant des années car je multipliais les expériences sans pour autant avoir de relation stable. Je voulais tester tout ce qui était à ma portée. Ca m'a notamment couté un œil au beurre noir par deux jeunes filles. Pourquoi ? Je n'ai jamais compris. Pour elles j'étais une salope et je devais être punie. A quel titre ? Je comprends mieux maintenant mais je ne tolère pas.

Ce coup reçu m'a marquée et je me suis dit que je ne pouvais plus vivre ainsi et qu'il fallait que je fasse comme tout le monde : un couple hétéro stable. Je perdais à nouveau la propriété de mon corps. Pendant des années j'ai vécu en couple hétéronormé. Pas la peine de préciser que j'étais très malheureuse.

A la suite d'une rupture douloureuse d'une relation de 7 ans, j'ai décidé de faire un virage à 180 degrés : me retrouver et reprendre possession de mon corps. Ca a commencé par multiples lectures sur la sexualité hétéro au départ puis j'ai dévié vers les notions de genre. Revenue sur Paris après 7 ans en province, toutes les portes s'ouvraient à moi. Je pouvais fréquenter différents milieux et différentes personnes qui m'apportaient enfin la liberté de mon corps. Je reprenais enfin conscience que j'avais un corps et que je pouvais en faire ce que je voulais. Ceci s'est défini par une sexualité diverse et variée, une approche nouvelle du corps et de ses capacités. Je rencontrais enfin des personnes dont la sexualité ne se résumait pas à l'ultime pénétration pénis/vagin. Je découvrais aussi que le polyamour n'était pas condamnable et existait.

Aujourd'hui, je suis heureuse avec une sexualité plus complexe que le veut la norme. J'aime les filles et les garçons et je ne peux me passer ni de l'un ni de l'autre. Ceci reste binaire au niveau du genre et j'apprends encore chaque jour. J'aime de moins en moins le porno mainstream (même si j'en regarde encore) et dirige ma préférence au porno queer qui m'offre une vision plus réaliste du sexe. J'ai plus de facilité à me transposer. J'utilise aussi mon corps pour faire des photos érotiques ou pornographiques ainsi que lors de performances de prévention dans le cadre de la sexualité entre femmes. Ce sont des choses que je fais avec plaisir et par conviction personnelle. Mon corps n'est plus objet mais est une arme engagée. Je lui ai enfin donné ce qu'il lui fallait : le plaisir et l'engagement.

2012 fév. 23

Période Porno

- http://queerporn.tv/

- http://www.nofauxxx.com/

2011 avr. 10

Mes sorties pas catholiques du mois d'avril 2011 !

[Sur Ladies-room]

Après quelques mois de calme, les sorties pas catholiques du mois reviennent. C’est le printemps, il est temps de ressortir de son terrier. On s’étire, deux trois mouvements de gymnastique, un coup de blush, une touche de rouge à lèvres,une petite tenue sexy et hop c’est reparti ! Toutes à confesse !

 >> Le mercredi 6 avril 2011 de 20h00 à 2h00 : le Dinelastique.

dinelastique

 Principe : rencontrer des personnes attirées par le BDSM et le fétichisme de manière générale dans un endroit non-connoté (restaurant), multiplier les contacts, donner ou prendre des conseils. Réservé à une clientèle majeure.

Lieu : un salon privé dans un bar/restaurant du côté d’Oberkampf (pour obtenir l’adresse exacte, il faut s’incrire).

Dress-code : Bien que le dress-code indiqué sur le flyer soit cuire/latex/Vinyle, celui-ci est plus souple que celui de la Nuit Elastique, pour des raisons évidentes : si vous avez besoin de commander à boire, vous serez obligé d’aller au bar et donc vous montrer devant la clientèle habituelle du bar. Pour n’offenser personne, une tenue adéquate est donc conseillée.

Prix : 30 euros pour  : entrée/plat/dessert/1 boisson. La réservation est obligatoire.

 

 >> Le Vendredi 29 avril 2011 de 22h00 à 4h00 : La Playnight (is back !)

playnight

 Principe : Une soirée pour les Girrrlz & Trans où tout est permis. De base, pour cet évènement, les hommes sont exclus. Il s’agit de se réunir entre filles (hétéro/bi/leZbienne/queer…) pour passer des moments hots entre nous, réaliser ses fantasmes… Réservé à une clientèle majeure.

Lieu : Le Next, 87 rue Saint Honoré, 75001 Paris. M° Châtelet.(bar, backroom, dancefloor…)

Dress-code : SeXy en premier lieu, fetish, créatures, freaks… Le dress-code est non ferme mais vivement conseillé !

Prix : 8 euros avant minuit sur réservation auprès de Paris.PlayNight@gmail.com, 10 euros après minuit.

 

>> Le Samedi 30 avril 2011 de 22h30 à l’aube : La Fetish In Paris.

FIP

Principe : Axée sur le look, la Fetish In Paris ouvre un espace de liberté quant à vos tenues en latex, cuir, vinyle ou les plus créatives et extraordinaires. Une Love Room est à votre disposition pour réaliser vos fantasmes les plus libertins (stand de prévention Kiosque Infos Sida à votre disposition pour toutes vos questions et vos besoins en matériel divers). Différentes performances auront lieu durant la soirée.

Lieu : Le 66 Pelleport, 66 rue Pelleport, 75020 Paris. (bar, dancefloor, studio photos, Loveroom, espace fumeur cosy…)

Strict Dress-code  : Latex, cuir, vinyle, looks extraordinaires.

Prix :   environ 20 euros (préventes possibles).

 

Et Aussi :

  •  Tous les vendredi de 15h00 à 21h00 : Les Goûters du Divin Marquis à Cris et Chuchotements (Paris)
  • Le mercredi 13 avril 2011 de 17h00 à 21h00 : Le Boudoir de Leïa à Cris et Chuchotements (Paris). Le Boudoir de Leïa a lieu tous les 15 jours, le mercredi.
  • Le mercredi 20 avril 2011 de 19h30 à 23h00 : Le Paris-Munch au Couvent (Bar/Restaurant à Paris). Paris-M vous propose de débattre tout en dînant sur des sujets liés au BDSM. Les Munchs ont lieu tous les 3èmes mercredi du mois.
  • Le Samedi 30 avril 2011 de 22h30 à l’Aube : La Fetish Touch au Next (Paris). La Fetish Touch est une soirée BDSM gay et hétéro friendly.

2010 juil. 26

Révélations.


Antony and the Johnsons - Hope there's someone, live
envoyé par Lady_d_Arbanville. - Clip, interview et concert.

2010 mai 18

Too Much Pussy !

[Actuellement à la Une de Ladies-Room]

Je sautille comme une pucelle qui vient de découvrir l’utilité de son clitoris ! Too Much Pussy, Feminists Sluts, A Queer X Show and a Road Movie par Emilie Jouvet est enfin “sorti” !

51525469single_width_1731.jpg


Le Queer X Show c’est quoi d’abord ? C’est la jolie histoire de 7 femmes artistes et performeuses parties sur les routes européennes pour présenter leur show à vocation queer et féministe pro-sexe. Leur Show est composé de performances burlesques, danse, lectures mises en scène… De passage de ville en ville, des guests venaient alimenter le show.

Qui sont-elles ? Pour certaines d’entre elles, j’en ai déjà parlé dans mon articles sur “In/Soumises“, mais reprenons :

madison1single_width_173.jpg

Madison Young : est une actrice porno américaine, éducatrice sexuelle, écrivain, fondatrice de la Galerie Femina Potens Art. Sa galerie, non-lucrative, est un espace artistique dédié, à l’art de manière générale mais aussi aux performances, pour les communautés LGBTQ & Kinky (fetish, bdsm…).

dsc00406single_width_1731.JPG

Mad Kate : est une artiste performeuse originaire de San Francisco. Elle met en scène des textes de manière théâtrale, chante, danse…

judy1single_width_173single_width_173.jpg

Judy Minx : actrice porno, sexe performeuse, sexe éducatrice et militante féministe, queer, pro-sexe, écrivain …

wendy-delormesingle_width_173single_width_173.jpg

Wendy Delorme : fait des spectacles «burlesques» en porte-jarretelles (Queer X Show, Kisses Cause Trouble) et écrit des livres sans périphrase sur la sexualité et les différentes façons de la vivre. Après le livre Quatrième génération, elle a écrit Insurrections ! En territoire sexuel (éd. Au Diable Vauvert) où elle livre des séquences d’une précision quasi médicale sur l’art d’introduire une main dans un sexe - l’une de ses performances scéniques - et l’orgasme. Dans une autre vie, elle s’appelle Stéphanie et donne des cours à l’Université, dans la matière «sciences de l’information et de la communication» (source).

4536-websingle_width_1731.jpg

Sadie Lune : Sadie est une artiste américaine multimédia, absurdiste, travailleuse du sexe et activiste promouvant le plaisir. Elle a réalisé de nombreuses performances avec les artistes les plus révolutionnaires comme Carol Queen, Annie Sprinkle et Nina Hartley. Elle est la co-fondatrice du Paul Reubeus Day, une célébration de l’expression sexuelle et de Pee-wee Herman. Sadie dessine une série de comics ‘Saturn Returns Komyx’ pour Spread magazine, aime jouer dans des films queer explicites, écrire et peindre. Elle travaille sur une anthologie d’essais écrits par les compagnes et compagnons des travailleurs et travailleuses du sexe. Son court-métrage Yum a remporté les People’s Choice Award lors des Good Vibrations Amateur Erotic Film Competition de 2007, et sa pièce d’une minute qui traite des droits des travailleuses du sexe I WANT YOU remporta la première place au Tony Labat’s I WANT YOU competition du musée d’art moderne de San Francisco. Sadie vit dans le Mission District de San Francisco avec ses trois serpents et sa colocataire bien-aimée, Irène. (source)

3725492795_f9416f83b7single_width_1731.jpg

DJ Metzgerei : Metzgerei est une DJ berlinoise, organisatrice de soirées et de tournées. Elle mixe de la « dirty bastard electro ». Pour elle, un bon set de musique électronique a précisément besoin de 20% de temps de chansons et 100 % de percussions simples et lourdes. Elle déchire les basses et vous fait danser à son gré. Parce que The Metzgerei fonctionne comme une œuvre d’art totale (Richard Wagner – Gesamtkunstwerk). Sa console est sa scène, elle est le fil vivant de la machinerie. Un paquet d’énergie qui aime les performances, joue dans toute l’Europe et vit à Berlin.

emilie-jouvetsingle_width_1731.jpg

Émilie Jouvet : photographe et réalisatrice de films, Émilie Jouvet travaille en freelance pour des magazines. Son travail personnel artistique et politique met en scène ses amiEs et petites amiEs dans leur intimité, très loin des clichés des représentations classiques gays. Ses modèles, issus de l’underground queer parisien, voyagent entre les genres. Elle les met en scène de manière sexy apportant trouble et confusion dans le genre. Certaines de ses vidéos artistiques ont été diffusées à la télé et dans des festivals queer internationaux, à l’occasion desquels elles ont été primées (One Night Stand, The Apple…).

C’est quoi ce film alors ? Too Much Pussy, Féminists Sluts, a Queer X Show filmé par Émilie Jouvet fait office de documentaire explicite sur ces 7 femmes qui ont voyagé au travers de l’Europe à bord d’un van durant l’été 2009 à l’occasion de la tournée du Queer X Show. Émilie retrace les shows, les coulisses, le voyage, les filles dans leur intimité, les tensions, les rencontres démontrant ainsi les connexions entre leur vie artistique, leurs engagements et leur vie personnelle.

Hétéros, lesbiennes, bisexuelles, queer… Nous avons toutes à y gagner. Émilie Jouvet nous offre un documentaire mêlant performances artistiques et vies personnelles, l’influence que les unes peuvent avoir sur les autres. C’est avant tout un documentaire queer et pro-sexe, un nouveau regard posé sur la sexualité féminine, bien loin du mythe du Prince Charmant.

2010 avr. 22

Queer & Co...

Reçu par mail d'Emilie Jouvet ce matin !

2010 mar. 4

>>> Le 19 mars 2010 // J.PHE.C


Making off flyer J.PHE.C
envoyé par phen0

Si vous souhaitez y participer merci d'adresser un mail à contact@phenobarbidoll.net

2010 mar. 3

"Mauvais Genre" d'Axel Léotard

Pour ceux qui sont intéressés par la transidentité.

Mon article sur "Mauvais Genre" d'Axel Léotard en Une de Ladies-Room.

2009 juil. 24

Quand les Queers font leur Show !

Très fatiguée - pour ne pas changer - je me suis quand-même rendue au Queer X Show au Tango hier soir. Une ambiance cabaret plutôt détendue, des performers/euses plutôt accessibles, des paillettes, un public au rendez-vous, des idées, des prises de position, des rires, du trac, de l'émotion, des références SM, des références hétéro/Queer/LGTB... Le Queer X Show c'est un peu tout ça mélangé et c'est aussi un show interactif où le public est invité à participer notamment à regarder de quoi à l'air le vagin/col de l'utérus de Sadie en direct via un spéculum, presser des oranges et en boire le jus sur Madison... A vrai dire, je m'attendais à un spectacle plus engagé sur les positions évoquées et plus trashy aussi - déformation et habitude personnelle peut-être. Mais il s'agit d'un divertissement de style cabaret, la demi-mesure est donc de bon ton, peut-être... Quoiqu'il en soit j'ai trouvé le show intéressant et amusant.
Quelques liens :
M. Mister (qu'on verra ce soir Chez Regine)
Judy Minx
Wendy Delorme
Emilie Jouvet

Bref, tout ceci m'a convaincue définitivement de me rendre à la Nuit Cabaret Zoo :  Donc à ce soir ! (la sempiternelle question étant toujours : comment je vais m'habiller ?! - penser piquer des fringues parfois au Lapin Blanc - ou penser à reprendre les mien). Objectif de la soirée : rester ENTIEREMENT habillée (je te vois rigoler toi là-bas au fond !)

LE 24 Juillet chez Régine
Nuit CABARET-ZOO


Femmes-fleurs, princesses-crapauds, créatures zébrées et léopardes, dandys échappées du zoo, à poil, à plumes et dézinguées, une nuit hystérique et fabuleuse sur les Champs Elysées !
Infos pratiques:
Chez Régine
49-51 rue de Ponthieu - 75008 Paris
métros: Franklin D. Roosevelt / Saint Philippe du Roule
10€ boisson offerte
23h - 5h
soirée mixte

(flyer by EMJ & DebDeg coming soon)

2009 juil. 19

\o/

Achat du week-end (bien chargé) : icome.
Testé - ludique - peu efficace pour ma part - mais marrant quand même.
Heureusement qu'il ne coûte pas très cher.

Cette semaine, j'ai envie de ça (est-ce que je mets 4ème génération dans mon sac ? - on sait jamais si je peux approcher Melle Wendy Delorme) :

Le Queer X Show c'est :
7 artistes venues de San Francisco, Berlin et Paris:
DJ Metzgerei, Wendy Delorme, Judy Minx, Madison Young, Mad Kate, Sadie Lune, Emilie Jouvet
7 filles sur les routes d'Europe, qui vont décaper les scènes de :
Berlin (17 juillet) Bruxelles (18 juillet) Amsterdam (21 juillet) Paris (23 et 24 juillet) Cologne (26 juillet) Stockholm (28 juillet) Copenhague (31 juillet) Malmö (4 août) & back to Berlin (8 août).
La réalisatrice Emilie Jouvet filmera ce road trip de 7 bad girls pour documenter la tournée.
Le road movie Queer X Show sortira en 2010!
Plus d'infos sur le projet Queer X Show: www.emiliejouvet.com
Infos pratiques:
entrée 7€
show à 21h
DJs jusqu'à 2h
soirée mixte

LE 24 Juillet chez Régine
Nuit CABARET-ZOO


Femmes-fleurs, princesses-crapauds, créatures zébrées et léopardes, dandys échappées du zoo, à poil, à plumes et dézinguées, une nuit hystérique et fabuleuse sur les Champs Elysées !
Infos pratiques:
Chez Régine
49-51 rue de Ponthieu - 75008 Paris
métros: Franklin D. Roosevelt / Saint Philippe du Roule
10€ boisson offerte
23h - 5h
soirée mixte

(flyer by EMJ & DebDeg coming soon)

***
Offre spéciale pour les amoureux-se de cabaret et dandys en tous genres: Venez au Tango le 23, entrez à tarif réduit chez Régine le 24!
***



2009 mar. 10

Playnight - Grrrlz Sex Party - 21 mars 2009

**** POST RESERVE A UN PUBLIC MAJEUR ****

Lire la suite...